Connexion

Ensemble entrons dans la légende...

RYDER CUP 2018

 Le créateur du Golf National, c’est lui
31/01/2018 17:51

Hubert Chesneau est un architecte heureux. Aujourd’hui à la retraite, c’est lui qui a conçu et dessiné le Golf National de SQY et son célèbre parcours de L’Albatros sur lequel se déroulera, en septembre prochain, la Ryder Cup. Rencontre.

​​

Hubert Chesneau en plus de son métier d'architecte a été joueur de golf de 1re série et arbitre international. Il fut Capitaine des équipes de France de golf de 1975 à 1979 et a pris ensuite la direction générale de la Fédération Française de Golf jusqu'en 2006. Il a créé les parcours  du Golf de l'école de l'air, du Golf de Saint-Malo, de celui de Villacoublay, de Loudun, du Golf National de SQY, du Golf de Limoges Saint Lazare, du Golf de Saint-Pierre du Perray et du Golf d'Aubazine.

Cheneau1.png

La naissance d'une légende

Si quelqu'un connaît tous les secrets, les recoins, les spécificités du Golf National de SQY et son Albatros, c'est bien Hubert Chesneau, architecte et joueur de golf investi dans le monde du golf depuis 50 ans. « À l'époque de la construction de la Ville nouvelle, mes collèges urbanistes de l'EPASQY voulaient préserver un terrain et m'avait demandé de dessiné un golf, se souvient, en souriant, Hubert Chesneau. La fédération française a ensuite cherché un terrain pour organiser les grandes manifestations.  Je suis retourné voir l'EPASQY et on a négocié avec l'État un bail emphytéotique de 99 ans. J'ai lancé les études en 1986 et les premiers camions sont arrivés en juillet 87. » 

Des camions, il y eu près de 300 par jours ! Tous venaient décharger les terres des terrassements de bâtiments construits en Île-de-France et à SQY. C'était aussi cela l'astuce de l'architecte pour amortir de coût du chantier. « J'ai proposé aux entreprises du bâtiment une solution moins onéreuse et moins éloignée pour évacuer les terres de leurs chantiers. Au total, ce sont un million huit cent mille mètre cube de terre qui ont été déversés et qui créent les valons et les collines du parcours. Ensuite nous avons ajouté les pièces d'eau. » 

Il faut bien imaginer qu'en 1985, à la place du Golf National, il y avait des champs de blé...


Un stade de golf

La grande idée d'Hubert Chesneau était de créer un véritable stade de golf pour y jouer de grands tournois. « Des stades comme ici il n'y en a pas d'autres au monde. Ici les spectateurs peuvent voir de partout et c'est en grande partie ce qui a permis de remporter l'accueil de la Ryder Cup en ce septembre 2018 ! La candidature a également été aidée par les joueurs qui aiment particulièrement ce parcours », raconte l'architecte.  Aucun autre golf au monde, depuis la création de la Ryder Cup, n'aura accueilli autant de monde.  Plus de 60 000 personnes par jour, c'est unique ! « Lorsque j'ai construit ce golf, jamais je n'aurais pensé que la Ryder Cup pourrait quitter la Grande Bretagne ou les Etats unis !  C'était inimaginable.  Savoir qu'elle va se jouer ici, c'est très très fort pour moi... Ce parcours aura connu tellement d'événements. En 94, les championnats du monde, puis l'open de Golf depuis des années. Demain il y aura la Ryder Cup et en 2024 les Jeux Olympiques. Aucun autre golf ne connaitra ça ! Il lui restera juste à accueillir un grand tournoi féminin et ce sera la consécration finale ! » 

Il y a un an, le parcours dessiné par Hubert Chesneau en 87 a quelque peu été modifié pour le rendre encore plus difficile, Ryder Cup oblige. « Le niveau a tellement évolué qu'il fallait un peu corser le jeu. Il reste maintenant aux Européens à gagner la coupe ici et là, ce sera formidable. Je n'ai plus que quelques mois à attendre pour vivre cette Ryder Cup qui sera unique. Il faut en avoir vécu une pour savoir à quel point l'ambiance est extraordinaire et la vivre ici, ce sera encore plus fantastique. »


Propos recueillis par Catherine Cappelaere / Photos : Christian Lauté - Photothèque SQY